LEXIQUE - ALARMES SANS FIL

A - B - C - D - E - F - I - L - M - N - P - S - T - Z



Agrément assurance
Avant que n'existe la certification NF & A2P pour les alarmes filaires et sans fil, l'agrément assurance permettait de certifier certains systèmes d'alarme sans fil répondant à un cahier des charges précis sur leurs fonctionnalités et leur résistance à l'intrusion. Cet agrément n'est désormais plus attribué.

Agression
La fonction "agression" consiste à déclencher volontairement les moyens d'alerte locale (alarmes) et à distance (transmetteur téléphonique) en appuyant sur certaines touches de la télécommande ou du clavier codé, en cas de danger immédiat ou d'agression.

Alarme distante = alarme à distance
Message d'alarme envoyé par le transmetteur, en utilisant une ligne téléphonique.

Alarme locale
Déclenchement des sirènes intérieures et/ou extérieures, et/ou allumage des lumières ou d'un flash lumineux signalant l'habitation concernée.

Anti-jamming
Procédé visant à détecter et contrer les tentatives d'éblouissement radio (saturation de fréquence).

Antenne
Elément destiné à transmettre (émission et/ou réception) les signaux radio entre les éléments du système. Sur la plupart des systèmes vendus en France les antennes sont invisibles et intégrées aux boîtiers. Contrairement à ce que disent certains vendeurs, la portée radio d'un système avec antennes apparentes n'est pas meilleure.

A.P.S.A.D.
Association Plénière des Sociétés d'Assurances Dommages. C'est l'organisme professionnel de l'assurance qui édite des recommandations sur les systèmes de sécurité (depuis le 1er janvier 2000 l'APSAD est dénommée "Commission plénière des assurances de biens et de responsabilité").


Auto-surveillance = auto-protection
Fonction visant à assurer en permanence, même à l'arrêt, la surveillance des éléments du système contre toute attaque : surveillance à l'ouverture et/ou à l'arrachement des boîtiers, surveillance des liaisons radio...


Bi bande
Il s'agit d'une liaison radio "bi fréquence" (voir ci-dessous) émise simultanément sur 2 fréquences situées dans des bandes très éloignées - 434 et 868 Mhz - maximisant ainsi les chances que le signal soit reçu par la centrale, systématiquement et sans distorsions, quelquesoient les interférences ou tentatives d'éblouissement radio.

Bi-directionnelle
(liaison)
Tous les éléments du système (détecteurs, sirènes, centrale, clavier...) sont récepteurs et émetteurs, et vérifient la bonne réception des signaux par les autres éléments. Par opposition la plupart des systèmes vendus en France sont mono-directionnels : par exemple les détecteurs d'intrusion et le clavier codé sont uniquement émetteurs.

Bi fréquence
Se dit d'un système d'alarme qui émet ses messages radio sur 2 fréquences distinctes, afin de multiplier les chances de bonne réception des informations. Les 2 fréquences peuvent être proches (433 et 434 Mhz) ou éloignées (434 et 868 Mhz ; dans ce cas c'est également du bi-bande). Les fréquences éloignées (système bi-bande 434 et 868 Mhz), dans la mesure où elles ne se propagent pas de la même manière et où elles ne peuvent pas être brouillés naturellement au même moment, présentent une meilleure sécurité.

Boucliers
La certification NF & A2P attribue 1, 2 ou 3 "boucliers" aux matériels d'alarme certifiés. Plus le nombre de boucliers est élevé, plus le système présente un niveau élevé de résistance à la fraude. Pour en savoir +

Bornier filaire
Sur certaines alarmes sans fil, il s'agit d'une fonction permettant de relier en option des détecteurs filaires.

Brouillage
Perturbation radio-électrique sur la fréquence radio utilisée.


Centrale
C'est le coeur et le cerveau du système d'alarme : elle reçoit et traite tous les message en provenance des différents éléments et donne, si nécessaire et après analyse, l'ordre de déclenchement des alarmes. La plupart des centrales d'alarmes sans fil intègrent une sirène intérieure, et certaines offrent un tout en un en incluant également le transmetteur téléphonique : centrale sirène transmetteur.

Clavier de commande
C'est le clavier mural codé qui permet de mettre en marche ou à l'arrêt le système. Selon les fabricants le code comporte 4 ou 6 chiffres, soit respectivement 10.000 et 1.000.000 de combinaisons possibles. La plupart des claviers codés sont protégés contre la recherche manuelle du code : par exemple au delà de 3 code faux, ils bloquent le clavier pendant plusieurs minutes et/ou déclenchent l'alarme.

C.N.P.P. ..www.cnpp.com
Centre National de Prévention et de Protection. C'est un laboratoire officiel qui teste les systèmes anti-intrusion et vérifie leur conformité aux normes ou agréments en vigueur : serrures, coffres-forts, systèmes d'alarme ...

Code radio personnalisé
Pour pouvoir communiquer entre eux, les éléments du système d'alarme (centrale, détecteurs, claviers, sirènes...) doivent être codés lors de l'installation avec un code radio personnalisé afin de se reconnaître mutuellement, d'éviter des interférences ou confusions avec un autre système et de limiter les risques de piratage de l'installation.
Le codage est soit mécanique, soit numérique : pour en savoir +

Code d'accès secret

C'est le code à 4 ou 6 chiffres à composer sur le clavier de commande pour mettre le système en marche ou à l'arrêt. Certains systèmes permettent également de contrôler le système à distance avec son code secret en appelant le transmetteur téléphonique.

Code tournant = code évolutif = rolling code
Les alarmes sans fil de haute sécurité prévoient ce dispositif : le message-radio envoyé à la centrale pour mettre le système en marche ou à l'arrêt est différent à chaque fois (cryptage par un algorithme évolutif) et ne peut donc pas être enregistré et recopié frauduleusement.


Détecteur
Ils ont pour but de détecter toute intrusion ou tentative d'intrusion et d'en informer la centrale. Dans les habitations, les principaux types de détecteurs utilisés sont les détecteurs d'ouverture magnétiques posés sur les portes et les fenêtres, les détecteurs de mouvement à infrarouge qui signalent la présence d'un individu, et les détecteurs de bris de vitre. Pour en savoir +


Ecoute à distance
Fonction qui permet, à distance et avec le transmetteur téléphonique, après composition de son code d'accès secret, d'écouter ce qui se passe dans l'habitation depuis n'importe quel poste fixe ou mobile.

Eblouissement
Signal radio-électrique susceptible "d'éblouir" (saturer) la fréquence-radio du système d'alarme et d'empêcher le bon fonctionnement de la liaison hertzienne. L'éblouissement peut être involontaire (perturbations liées à l'environnement radio-électrique) ou volontaire (tentative de neutralisation du système). Certains systèmes d'alarme sans fil disposent d'une fonction "détection d'éblouissement" ou "anti-jamming" qui, selon son paramétrage et l'analyse des signaux reçus, signale la perturbation ou déclenche les alarmes. Les alarmes certifiées NF & A2P Type 2 ou Type 3 doivent obligatoirement intégrer un tel dispositif.


Fréquence
C'est la longueur d'onde radio sur laquelle sont émises les informations entre les différents éléments du système. Les alarmes vendues en France émettent le plus souvent sur les fréquences ISM suivantes :
> 433-434 Mhz (fréquence pondérée la plus utilisée : 433,92 Mhz)
> 868-870 Mhz
Sur la bande 868-870 Mhz l'immunité aux interférences radio est meilleure que sur la bande 433-434 Mhz et les signaux-radio se propagent plus facilement à l'intérieur des habitations car la longueur d'onde est 2 fois plus courte.
L'utilisation en France d'alarmes sans fil ne comportant pas le logo "CE", ou achetées à l'étranger et émettant sur d'autres fréquences (300 Mhz ou 900 Mhz par exemple), est interdite.



I.S.M.
C'est le nom des bandes de fréquences non gouvernementales (ISM = Industrial Scientific Medical) autorisées en Europe pour les alarmes sans fil : bandes UHF 433-434 Mhz et 868-870 Mhz.


Liaison hertzienne
Moyen de télécommunication par canal radio entre 2 éléments d'un système, un émetteur et un récepteur.


Mono fréquence
Se dit d'un système d'alarme sans fil qui transmet les messages radio entre éléments sur une seule fréquence : 433 ou 434 ou 868 Mhz.


Niveau
La règle "R.50", recommandée par les assureurs, définit 4 niveaux de surveillance possibles pour une habitation, en fonction des valeurs à surveiller : niveau 1, 2, 3 ou 4. .Pour en savoir +
A noter que cette règle est désormais remplacée par la règle R81 (consultation du sommaire sur le site du cnpp).


NF & A2P
IL s'agit de la certification officielle attribuée aux systèmes d'alarmes, filaires ou sans fil, ayant passé avec succès les tests de fonctionnalité, et de résistance à la neutralisation, dans les laboratoires du CNPP. Pour en savoir +.


Portée radio
La portée radio "champ libre" est une donnée moyenne annoncée par le fabricant et qui varie selon l'environnement et les perturbations radio-électriques locales : de 100 à 300 mètres.
La portée à l'intérieur des bâtiments est nettement réduite : elle est en général de quelques dizaines de mètres. Les systèmes utilisant la fréquence 868 Mhz offrent, à l'intérieur des bâtiments, une meilleure portée radio que les systèmes 433-434 Mhz car leurs ondes se propagent plus facilement parmi les "obstacles" rencontrés.


Propagation
La propagation des ondes radio à l'intérieur du bâtiment dépend des conditions radio-électriques locales et des matériaux rencontrés.
En général, les signaux traversent bien la brique, la pierre, le plâtre et le bois. Le béton armé est traversé plus difficilement, le métal très difficilement. Pour en savoir +


Sabotage ligne téléphonique
Certains systèmes d'alarme sont protégés contre la coupure de la ligne téléphonique fixe : dans cette situation ils déclenchent les alarmes locales.

Sirène
Moyen d'alarme sonore, situé à l'intérieur et/ou à l'extérieur de l'habitation. La modulation des sirènes intérieures est destinée à déstabiliser les intrus. La sirène extérieure peut comporter en plus un flash lumineux orange ou jaune pour identifier plus facilement le lieu de l'intrusion. La durée de déclenchement en extérieur est limitée à 3 minutes pour réduire les nuisances sonores. La pose d'une alarme extérieure nécessite parfois l'autorisation préalable du syndic de copropriété et/ou des autorités locales. Lien vers le texte légal (circulaire)

Supervision
Il s'agit de la surveillance à intervalles réguliers de l'intégrité du système d'alarme : présence de tous les éléments en état normal de fonctionnement, niveau de charge des piles ou batteries, liaison radio opérationnelle. Tout défaut est transmis à la centrale pour que l'utilisateur puisse intervenir.


Télécommande
Boîtier mobile de commande, permettant de mettre le système en service ou hors service, depuis l'intérieur ou l'extérieur du domicile. Certaines télécommandes comportent une touche "agression" qui permet de déclencher volontairement l'alarme en cas de nécessité et/ou des touches "domotiques" permettant de commander des automatismes : portail de la maison, allumage des lampes extérieures... .Attention : ne jamais laisser une télécommande à l'intérieur de l'habitation en votre absence !

Télé-surveillance
Fonction reliant votre système d'alarme, par le transmetteur téléphonique, à un centre de surveillance spécialisé qui, en cas d'intrusion, prévient les correspondants désignés et/ou envoie sur place une équipe d'intervention. La plupart des banques et des compagnies d'assurance proposent ce type de service, payant, à leurs clients.

Temporisation
La temporisation d'entrée est le délai (généralement entre 20 et 60 secondes) qui permet de mettre le système d'alarme à l'arrêt en entrant dans le domicile. La temporisation de sortie présente le même principe. Pour obtenir cette fonction, chacun des détecteurs concernés (ceux de l'entrée par exemple) doivent être configurés en "temporisés" lors de l'installation. Pour en savoir +. Si le système est pilotée uniquement par des télécommandes portables utilisées depuis l'extérieur de l'habitation il n'est pas nécessaire de prévoir une temporisation.

Transmetteur téléphonique
Matériel permettant de transmettre à distance l'alarme, par le réseau téléphonique, soit à vous-même (numéro de votre mobile par exemple), soit à des proches, soit à une société de télésurveillance. Le transmetteur utilise une ligne téléphonique fixe classique RTC (Réseau Technique Commuté). Certains systèmes proposent également des transmetteurs utilisant le réseau GSM (téléphone mobile) et il existe désormais quelques systèmes qui sont compatibles avec le dégroupage total (alarme sur I.P.).
Les particuliers ne sont pas autorisés à programmer le numéro de la Police ou de la Gendarmerie sur leur transmetteur. Le transmetteur est soit branché directement sur une prise téléphonique de l'habitation grâce à une prise gigogne, soit pour un niveau de sécurité bien plus élevé il est branché directement à l'arrivée de la ligne téléphonique de façon à être prioritaire et à limiter les risques de mise hors service frauduleuse. En outre, certains fabricants ont prévu une surveillance de la ligne téléphonique : si elle est sabotée, les sirènes se déclenchent. Schéma de branchement

Type

Un système d'alarme certifié NF & A2P est agréé en Type 1, Type 2 ou Type 3 en fonction de ses fonctionnalités et de sa résistance croissante à la fraude. Pour en savoir +


Zone

La plupart des systèmes d'alarmes sans fil sont "multi-zones" car ils permettent de "découper" l'habitation en plusieurs zones, chacune équipée d'un ou plusieurs détecteurs d'ouverture ou de mouvement. L'avantage est que le système peut être mis si besoin en "marche partielle" en activant seulement certaines zones : par exemple durant la nuit en présence des occupants, mise en marche uniquement des zones surveillant le sous-sol et les ouvertures du rez-de-chaussée afin de pouvoir circuler librement dans le reste de l'habitation.

Retour à la page principale "alarmes sans fil"